Note d’Elena: Eric est un peu un papa de ‘Consciousli’. Alors que nous ne nous sommes jamais rencontrés physiquement encore, notre chemin s’est croisé au detour d’un post sur un groupe Facebook duquel nous faisions tous les deux partis. Nous sommes rentrés en contact et nous avons, depuis, liés une grande amitié. Pour avoir bénéficié des soins d’Eric moi-même et pour avoir également fait beaucoup d’exercices passionnants ensemble, je ne peux que hautement le recommander.

Nous nous sommes vus grandir, évoluer dans nos passions. C’est un vrai plaisir que de pouvoir poster une interview de lui comme notre premier invité. Bonne lecture !

À peine l’interview débutée, il commence déjà à nous « scanner ». Il nous trouve alors des blocages ou des kystes émotionnels et nous propose des exercices d’EFT à faire de suite. Voilà Éric. Un praticien animé par une passion presque dévorante qu’il a su canaliser et transformer en profession.

Hypnothérapeute, énergéticien formé en PNL, coach, il apprend, se forme et vous aide avec un élan et un enthousiasme toujours renouvelés.

Au milieu de cette interview qui s’est peu à peu transformée en séance de soins énergétiques, nous avons pu lui poser des questions et en apprendre davantage sur lui.

Quelle est la première chose que tu fais en sortant du lit ?

C’est même avant de sortir du lit. Moi je me connecte directement au chakra du cœur. En fait je déplace ma conscience. Au lieu de l’avoir dans la tête, je la mets dans le cœur.

Et ça change quoi ?

Ça change énormément de choses. Ça me connecte à une énergie d’amour, à un état émotionnel d’amour. Ça me donne accès à une large palette d’amour, un peu comme un nuancier de peinture, et je m’en sers lors des soins. Ça me permet de me régler automatiquement sur les besoins affectifs de chacun.

Qu’est-ce qui te donne de l’énergie le matin ?

Les balancements. C’est un exercice tout simple qu’on fait sur le rythme d’une seconde et qui augmente ton niveau énergétique. C’est aussi un exercice alchimique qui va dénouer plein de choses au niveau émotionnel. Et cette énergie libérée va être renvoyée vers les chakras du haut donc c’est vraiment un super exercice.

Tu as senti des changements depuis que tu fais cet exercice ?

Ça transforme le caractère en fait. Ça a fait disparaître certaines peurs que je pouvais avoir et ça m’a aussi permis d’être beaucoup plus ancré, sans parler de mon niveau énergétique qui est multiplié par quarante!

Juste en te balançant ?

Oui. Hanche et tête du même côté et surtout respecter le rythme, qui est super important, d’une seconde à chaque fois.

Et qu’est-ce qui te donne de l’énergie en règle générale ?

L’envie de découvrir de nouvelles choses. J’adore explorer. Quand je m’intéresse à quelque chose c’est comme si on me donnait un os à ronger et je le ronge jusqu’au bout. J’aime vraiment découvrir.

Quel livre a changé ta vie ?

Les deux livres d’Anthony Robbins, Pouvoirs illimités et L’éveil de votre puissance intérieure et aussi celui d’Eckhart Tolle, Le pouvoir du moment présent. 

Une citation que tu aimes et pourquoi ?

C’est un peu basique mais j’aime beaucoup celle de Mark Twain: « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » En fait ça se rapporte aux croyances, et comment nos croyances, ou le fait de s’en libérer, nous impacte. 

Tu as quinze minutes supplémentaires dans ta journée, comment les utilises-tu ?

Les balancements. J’en fais régulièrement dans la journée. Si je sens qu’au niveau émotionnel il y a un truc qui m’affecte, tout de suite je vais faire des balancements. C’est un exercice que tu peux faire en focalisant sur tous les trucs qui te stressent, ça va dénouer tout ça et après tu vas juste de te sentir mieux.

Donc il faut penser à quelque chose en le faisant ?

Pas forcément. Tu peux le faire comme ça, sans penser à rien. Tu peux le faire en pensant à des mantras, au Aum (Om), ou le faire en focalisant sur des trucs qui te bloquent, des personnes qui t’ont agacées dans la journée. Et cette énergie dénouée va aller là où tu en as besoin. 

Quel conseil aurais-tu donné à la personne que tu étais il y a dix ou vingt ans ?

N’attends pas que les conditions soient parfaites pour agir, te poses pas de questions, vas-y et réfléchis après.

Moi en troisième on m’avait prophétisé un avenir de pousseur de Caddie chez Félix Potin. J’ai pourtant obtenu un bac scientifique et un équivalent bac+2 en électronique puis je me suis formé en PNL (Programmation Neuro-Linguistique), en hypnose, en EFT (Emotional Freedom Techniques), dans plein de domaines et puis voilà! 

Comment t’es-tu tourné vers le métier de thérapeute ?

De base, je m’étais formé en PNL uniquement parce que je ne me sentais pas bien dans ma vie. Je voulais être autonome dans la façon de m’accompagner, de me soigner. Je suis alors tombé sur le livre d’Anthony Robbins et ça m’a parlé. Comme j’ai une formation d’électronicien, en PNL il y a un côté très « processus » qui correspond bien à ma structure mentale. J’ai besoin de pouvoir mesurer les résultats. Avant, pendant, après. Je mesure tout. Comme ça, je sais où j’en suis. 

Qu’est-ce que tu aimes dans ce tu fais ?

Ce qui me plaît le plus c’est de voir des personnes qui arrivent avec des problèmes qu’ils pensent insurmontables changer en une ou deux séances. Ça prouve qu’à tout moment, on peut se redessiner, redessiner sa vie, son vécu, son avenir.

Comment définis-tu ton approche ?

Ça dépend des gens et des attentes. Généralement les gens qui viennent ont un problème/une attente. Le problème, ça peut être « je stresse en public » par exemple, moi je vais chercher ce qui bloque, je travaille en EFT sur le blocage et j’installe des ressources avec la PNL, l’hypnose, ou une autre technique. Et ensuite, l’énergétique va me servir à tester les résultats. Ce ne sont que des outils en fait, que j’adapte à chaque personne.

En général les gens savent ce qu’ils ont et où ils veulent aller, je les accompagne juste, je crée le cadre.

Quelles techniques conseilles-tu ?

L’EFT et les balancements. Pour l’EFT je conseille le livre de Jean-Michel Gurret, Je m’initie à l’EFT. C’est un peu le patron de l’EFT en France, c’est un mec super inspirant. Et ce livre est très visuel, très « pratique ». En fait en EFT on va stimuler par du tapping des points sur le visage, le corps et les mains, tout en décrivant notre état, ce qui nous bloque et l’objectif que l’on voudrait atteindre. Tout est une question d’ancrage et de répétition.

Ou celles qui t’ont le plus aidé ?

L’EFT m’a aidé à arrêter la clope par exemple. J’étais un très gros fumeur et pendant trois semaines j’ai pratiqué l’EFT à chaque fois que j’avais envie de fumer. La cigarette était liée à une blessure personnelle du coup j’ai éloigné tous les déclencheurs émotionnels pendant trois semaines. J’avais déjà arrêté plusieurs fois de fumer et à chaque fois je reprenais. Cette fois, j’ai désamorcé les problèmes en amont et maintenant quand j’ai envie, je refais du tapping avec les points du haut uniquement.

Qu’est-ce que tu aimerais améliorer encore dans ton quotidien ?

Pas grand chose pour l’instant. Arrêter de fumer, c’était déjà beaucoup. Il y a plein de trucs qui ont changé en fait avec l’énergétique, sans que ce soit volontaire. J’ai arrêté de consommer de la viande par exemple. Moi qui étais un gros mangeur de viande, je me mets à préférer les soupes maintenant. Pourtant j’aime la viande mais là mon corps me dit « va manger des légumes » et le message est très clair.

Quel serait ton conseil pour une personne qui cherche à mieux se connecter à elle-même ?

La technique « Habiter son corps » d’Alexandre Nadeau. Tu focalises sur tes plantes de pieds. Et tout en focalisant sur tes plantes de pieds, tu imagines que tu remplis ton corps de conscience. Tu montes des pieds jusqu’au cou, tu redescends dans tes bras, et tu places ta conscience dans tout ton corps du coup.

Il y a aussi la technique des deux points. Dès que tu focalises sur tes deux mains en même temps, ça change ton état de conscience, ça bloque ton mental et ça te met beaucoup plus dans ta présence.

Ton conseil pour une personne qui recherche plus de bien-être ?

Faire de l’EFT avec que les points du haut et des « Et si ? ». Et si j’avais dépassé ma peur du rejet, qu’est-ce que je ressentirais ? Et si je me sentais bien dans ma peau, qu’est-ce que je ressentirais ? Et si j’étais vraiment moi-même, qu’est-ce que je ressentirais ? Et si je m’aimais vraiment, qu’est-ce que je ressentirais ? En faisant que les points du haut et en répétant la phrase sans chercher de réponse. On peut reproduire la ronde trois fois. Ça aide à atteindre l’état recherché.

Comment peut-on te contacter ou prendre rendez-vous ?

Par email

Pour contacter Éric:
http://sgc-coaching.org/

Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici